05/01/2007

J’ai vu des rois serviles [Georges Moustaki]

Voici ce que j’écoute en ce moment. Des années que je ne l’avais plus entendue !

 

J'ai vu des rois serviles et des mendiants superbes

J'ai respiré des roses au creux des mauvaises herbes

Et j'ai senti le vent sur mon visage imberbe

 

Fils d'un fleuve tranquille et d'une forêt vierge

Arbre déraciné je vais de berge en berge

Sans jamais m'arrêter à l'une ou l'autre auberge

 

J'ai traversé la terre sans jamais rendre compte

De ma faim de ma soif de ma peur de ma honte

N'attendez pas ce soir que je vous les raconte

 

C'est pour toi mon amie ma douloureuse absente

Pour conjurer l'oubli c'est pour toi que je chante

Avant de retrouver ma route nonchalante

 

J'ai vu des rois serviles et des mendiants superbes

J'ai respiré des roses au creux des mauvaises herbes

Et j'ai senti le vent sur mon visage imberbe

Dam dam dam di dam dam dam

 

21:12 Écrit par C'est bon, je poste. dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paroles de chanson, musique, poesie, georges moustaki |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.