13/01/2007

Rétrospective Werner Herzog

http://www.cinebel.be/fr/film/1001454-Rétrospective-Werner-Herzog.htm

 

Aguirre, la colère de Dieu« Herzog est un réalisateur de films de fiction et de documentaires qui, fin des années ‘60, formait le coeur de la Nouvelle vague du cinéma allemand avec Wim Wenders, Alexander Kluge et Rainer Werner Fassbinder. Aguirre, la colère de Dieu, avec un Klaus Kinski exubérant dans le rôle principal, est le film avec lequel Werner Herzog atteindra la reconnaissance internationale. Herzog porte une attention particulière aux détails d’une réalité chaotique qui, en même temps, illustrent sa quête perpétuelle des fissures dans ce qu’il décrit comme: « la fine couche de glace que nous nommons civilisation.»

 

Herzog est à Bruxelles cette semaine et présente même, ce soir, ce monument de sa filmographie : Aguirre, la colère de Dieu - Aguirre, der Zorn Gottes (1972). Il est en personne à Flagey et j’aurais bien aimé y aller. C’était sans compter sur une fatigue sans commune mesure qui m’a accompagné toute la semaine.

 

Pourquoi j’ai adoré ce film ? D’abord, il y a l’indescriptible Klaus Kinsky en conquistador à la recherche de l'Eldorado. Ensuite le scénario et le lieu de tournage : un portrait d'utopiste mégalomane et des paysages de vertige, à couper le souffle. Puis il y a ce réalisateur, Werner Herzog, visionnaire. Enfin, la musique : envoûtante, ample, mystérieuse de Popol Vuh.

 

Un chef d’œuvre dont j’aurais aimé applaudir de toutes mes forces le réalisateur, ce samedi.

21:14 Écrit par C'est bon, je poste. dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : popol vuh, klaus kinsky, aguirre |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.