01/07/2007

Trop belle pour toi

Trop belle pour toiUn film de Bertrand Blier.

Avec : Gérard Depardieu, Josiane Balasko, Roland Blanche, Carole Bouquet, François Cluzet

 

Une petite perle douce et sensible, qui a eu la grande patience de m’attendre.

Le personnage de Carole Bouquet est trop parfait, sublime. Mais ce n’est pas de sa faute.

Celui de Josiane Balasko est attendrissant. La beauté se trouve à l’intérieur. Dans le métro, on ne voit qu’elle. Subtil jeu de la caméra à la 23ème minute.

 

« C’est marrant. J’ai toujours su que j’étais ordinaire. Pourtant, ça ne m’a jamais gêné. Je veux dire : avec les hommes, je me suis toujours sentie bien. Bien dans mon corps, bien dans ma tête. Avec des chagrins bien sûr. Tout le monde a des chagrins. J’aurais préféré être belle ; je ne prétendrais pas le contraire mais j’ai quand même connu du bonheur. C’est merveilleux les hommes, tu sais ? Quand ils se relâchent, quand tout à coup ils deviennent lourds, sans défense. La mémoire des femmes, c’est leur épaule. C’est là où ça se passe. »

00:30 Écrit par C'est bon, je poste. dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : amour, beaute, sensualite, douceur, tendresse |  Facebook |

06/11/2006

Message personnel [Françoise Hardy - 1973]

 

Françoise Hardy

Une chanson qui m’a toujours donné de bons frissons :

 

{parlé:}

Au bout du téléphone, il y a votre voix

Et il y a des mots que je ne dirai pas

Tous ces mots qui font peur quand ils ne font pas rire

Qui sont dans trop de films, de chansons et de livres

Je voudrais vous les dire

Et je voudrais les vivre

Je ne le ferai pas,

Je veux, je ne peux pas

Je suis seule à crever, et je sais où vous êtes

J'arrive, attendez-moi, nous allons nous connaître

Préparez votre temps, pour vous j'ai tout le mien

Je voudrais arriver, je reste, je me déteste

Je n'arriverai pas,

Je veux, je ne peux pas

Je devrais vous parler,

Je devrais arriver

Ou je devrais dormir

J'ai peur que tu sois sourd

J'ai peur que tu sois lâche

J'ai peur d'être indiscrète

Je ne peux pas vous dire que je t'aime peut-être

 

{chanté:}

Mais si tu crois un jour que tu m'aimes

Ne crois pas que tes souvenirs me gênent

Et cours, cours jusqu'à perdre haleine

Viens me retrouver

Si tu crois un jour que tu m'aimes

Et si ce jour-là tu as de la peine

A trouver où tous ces chemins te mènent

Viens me retrouver

Si le dégoût de la vie vient en toi

Si la paresse de la vie

S'installe en toi

Pense à moi

Pense à moi

 

Mais si tu crois un jour que tu m'aimes

Ne le considère pas comme un problème

Et cours, cours jusqu'à perdre haleine

Viens me retrouver

Si tu crois un jour que tu m'aimes

N'attends pas un jour, pas une semaine

Car tu ne sais pas où la vie t'emmène

Viens me retrouver

Si le dégoût de la vie vient en toi

Si la paresse de la vie

S'installe en toi

Pense à moi

Pense à moi.

 

Mais si tu...

{instrumental}

Françoise Hardy - Ma jeunesse fout le camp

18:51 Écrit par C'est bon, je poste. dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : francoise hardy, douceur, amour, message, paroles lyrics |  Facebook |