28/01/2007

Beware of Darkness [Georges Harrison - 1970]

Original English lyrics / Traduction française

 

Watch out now, take care

Beware of falling swingers (1)

Dropping all around you

The pain that often mingles (2)

In your fingertips

Beware of darkness

 

Watch out now, take care

Beware of the thoughts that linger

Winding up inside your head (3)

The hopelessness around you

In the dead of night

 

Beware of sadness

It can hit you

It can hurt you

Make you sore and what is more

That is not what you are here for (4)

 

Watch out now, take care

Beware of soft shoe shufflers (5)

Dancing down the sidewalks

As each unconscious sufferer

Wanders aimlessly

Beware of Maya (6)

 

Watch out now, take care

Beware of greedy leaders (7)

They take you where you should not go

While weeping Atlas cedars (8)

They just want to grow, grow and grow

Beware of darkness (beware of darkness)

Fais attention, prends garde

Méfie-toi des danseurs qui tombent (1)

Qui tombent autour de toi

La peine qui se mélange souvent (2)

Au bout de tes doigts

Méfie-toi de l'obscurité

   

Fais attention, prends garde

Méfie-toi des pensées tenaces

Qui te reviennent sans cesse en tête (3)

Le désespoir autour de toi

Au coeur de la nuit

 

Méfie-toi de la tristesse

Elle peut te toucher

Elle peut te blesser

Te faire mal, et même plus

Et ce n'est pas pour ça que tu es là (4)

 

Fais attention, prends garde

Méfie-toi des glandeurs (5)

Qui dansent sur les trottoirs

Comme chaque victime insouciante

Qui erre sans but

Méfie-toi de la Mâyâ (6)

 

Fais attention, prends garde

Méfie-toi des marchands de bonheur (7)

Ils t'emmènent là où tu ne devrais pas aller

Pendant que les cèdres pleureurs de l'Atlas (8)

Veulent seulement croître, croître et encore croître

Méfie-toi de l'obscurité (Méfie-toi de l'obscurité)

 

(1)   falling swingers peut aussi parler de personnes à la mode, « In », ceux qui essaient tout, sans avoir peur de la nouveauté. Dropping all around you indique qu’il s’agit plutôt de danseurs qui tombent réellement.

(2)   The pain that often mingles in your fingertips est difficile à comprendre, malgré le contexte. Cela pourrait dire les différentes / mauvaises sensations qui se mélangent, la peine palpable, que l’on peut presque toucher, à la limite de ce qui est autour de nous. in your fingertips indique plutôt que c’est ce que l’on ressent dans les doigts.

(3)   Winding up exprime une tension en augmentation, comme un ressort que l’on bande, jusqu’à l’éclatement. Les pensées tenaces qui s’amoncellent et nous font péter les plombs.

(4)   On n’est pas là, sur terre, pour souffrir, se laisser blesser.

(5)   soft shoes shufflers au sens littéral signifie des personnes qui dansent vraiment très bien mais dans ce contexte, cela parle d’une jeunesse, de glandeurs et faux-culs qui vous amadouent, sont gentils avec vous dans le but de vous voler ou vous tromper, des gens qui sous des apparences sympathiques vous veulent en réalité du mal.

(6)   The Maya / La Mâya : plus positivement que l'usage ne nous le laisse supposer, Mâyâ signifie magie, donc tout autant tromperie que créativité. Dans la philosophie spéculative védique [Ensemble des croyances et des comportements rituels qui se sont développés en Inde], la Mâyâ est l'illusion d'un monde physique que notre conscience considère comme la réalité.

(7)   greedy leaders ou marchands de bonheur, guides avides, qui en ce début des années 70, promettaient monts et merveilles à une jeunesse (soft shoes shufflers) avide de changer de vie à n'importe quel prix.

(8)   weeping Atlas cedars. Il existe une variété de cèdres pleureurs, à l’instar des saules. Une des variétés d’ornement les plus connues est le « cèdre bleu », Cedrus atlantica 'Glauca', qui existe aussi en forme d'arbre pleureur, Cedrus atlantica 'Glauca pendula'.

 

19:06 Écrit par C'est bon, je poste. dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : musique, paroles de chanson, georges harrison, traduction |  Facebook |

05/01/2007

J’ai vu des rois serviles [Georges Moustaki]

Voici ce que j’écoute en ce moment. Des années que je ne l’avais plus entendue !

 

J'ai vu des rois serviles et des mendiants superbes

J'ai respiré des roses au creux des mauvaises herbes

Et j'ai senti le vent sur mon visage imberbe

 

Fils d'un fleuve tranquille et d'une forêt vierge

Arbre déraciné je vais de berge en berge

Sans jamais m'arrêter à l'une ou l'autre auberge

 

J'ai traversé la terre sans jamais rendre compte

De ma faim de ma soif de ma peur de ma honte

N'attendez pas ce soir que je vous les raconte

 

C'est pour toi mon amie ma douloureuse absente

Pour conjurer l'oubli c'est pour toi que je chante

Avant de retrouver ma route nonchalante

 

J'ai vu des rois serviles et des mendiants superbes

J'ai respiré des roses au creux des mauvaises herbes

Et j'ai senti le vent sur mon visage imberbe

Dam dam dam di dam dam dam

 

21:12 Écrit par C'est bon, je poste. dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paroles de chanson, musique, poesie, georges moustaki |  Facebook |

14/12/2006

Un peu de culture musicale

I Think She Likes Me [Treat Her Right]

 

Walked into a strange cafe

No one there's ever heard my name

Go to the bar, have a seat

Talk to that woman sittin' next to me

 

She asked me in a voice so low

She asked me if I come in here alone

She asked me nicely "Can I buy you a drink?"

 

You know I think she likes me that's what I think

I think she likes me that's what I think

 

She listens to every word I say

I look at her she don't look away

I tell her that I play for "Treat Her Right"

She asks me if I'm gonna play tonight  - Yeah!

 

She cross her legs, will do no harm

She lets her finger run on down my arm

I asked her nicely "Can I buy you a drink?"

 

I think she likes me that's what I think

I think she likes me that's what I think

 

Oh yeah!

 

Some guy comes over, what does he think

Intruding on our private thing

The man is looking quite upset

Wavin' 'round with his gun like that

 

She'd told me things about her life

She'd never told me she was someone's wife

The man with the gun says "Why'd you buy her a drink?"

I said "I think she likes me that's what I think"

 

I think she likes me that's what I think

I think she likes me that's what I think

I think she likes me that's what I think

 

I - I - I - I think she likes me

21:34 Écrit par C'est bon, je poste. dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : treat her right, paroles de chanson, musique |  Facebook |