02/09/2007

Wassily Kandinsky

Wassily Kandinsky - Hommage a GrohmannJ’ai récemment découvert chez un client, dans sa salle d’attente, une œuvre de Wassily Kandinsky, fondateur de l'art abstrait. Je l’ai trouvée très belle ; elle me parlait. L’ensemble de ses œuvres se trouve à Beaubourg ! Excellent but de (re)visite lors d’un prochain passage à Paris.L’art abstrait représente un peu le pont entre mon esprit cartésien et ma grande sensibilité pour les couleurs. Et je suis grand amateur d’aquarelle car la magie de l’eau agissant sur les pigments donne toujours un effet unique, mélange subtil de tons.La représentation ci-dessus n’est pas l’œuvre que j’ai découverte.

11:14 Écrit par C'est bon, je poste. dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wassily kandinsky, art abstrait, aquarelle, peinture |  Facebook |

12/08/2007

Dialogue avec mon jardinier

Dialogue avec mon jardinier« Dialogue avec mon jardinier », de Jean Becker avec Daniel Auteuil, Jean-Pierre Darroussin, Elodie Navarre, Fanny Cattençon, Alexia Barlier, Hiam Abbass et Elodie Navarre.

 

L’histoire en quelques mots :

Ayant acquis une honnête réputation de peintre parisien, un quinquagénaire fait retour aux sources et revient dans le centre de la France profonde prendre possession de la maison de sa jeunesse. Autour de la bâtisse s'étend un assez grand terrain qu'il n'aura ni le goût, ni le talent d'entretenir.

Aussi fait-il appel à candidature, par voie d'annonce locale. Le premier candidat (qui sera le bon) est un ancien complice de la communale, perdu de vue et ainsi miraculeusement retrouvé. Il sera le jardinier.

Le côtoyant au long des jours, le peintre découvre par touches impressionnistes un homme qui d'abord l'intrigue puis l'émerveille par la franchise et la simplicité de son regard sur le monde...

 

Ce film est beau, lumineux ; il met en scène deux vies très différentes et exprime un bel échange ; le citadin « monsieur Pinceau » qui se rend compte que la vie peut être belle même lorsqu’elle est simple, et son ami jardinier, « monsieur Jardin », interprété par Jean-Pierre Darroussin, est attendrissant de sincérité, par son humour franc, permanent, et la luminosité de ses raisonnements simples mais si vrais !

Et puis il y a cette peinture qu’on n’explique pas car elle doit être ressentie. Les émotions ne s’expliquent pas ; elles se doivent d’être vécues.

 

C’est un film à voir, absolument ! Et surtout, ne vous étonnez-pas d’être submergé à votre tour par des bouffées de bonheur ; ce sera la preuve que vous êtes en vie.

 

25/06/2007

Public Image

Envie d’écouter « Public Image » de P.I.L. entendu pendant le film « Basquiat », ce peintre néo-expressionniste au style très original, nerveux, violent et énergique. Et coloré ! J’aime.

Belle énergie en ce début de soirée. A fond les manettes. Play it loud !

 

Original English lyrics / Traduction française

 

Hello, hello, hello (ha, ha, ha)

 

You never listen to a word that I said

You only seen me

For the clothes that I wear

Or did the interest go so much deeper

It must have been

The colour of my hair

 

The Public Image

 

What you wanted was never made clear

Behind the image was ignorance and fear

You hide behind this public machine

Still follow same old scheme

 

Public Image

 

Two sides to every story

Somebody had to stop me

I'm not the same as when I began

I will not be treated as property

 

Public Image

 

Two sides to every story

Somebody had to stop me

I'm not the same as when I began

It’s not a game of monopoly

 

Public image

 

Public image

You got what you wanted

The public image belongs to me

It's my entrance

My own creation

My grand finale

My goodbye

 

Public image

Goodbye

Bonjour, bonjour, bonjour (ha, ha, ha)

 

Tu n’écoutes rien de ce que je dis

Tu ne m’as vu…

Que pour les vêtements que je portais

Ou ton intérêt était-il plus profond ?

Ca a dû être…

La couleur de mes cheveux

 

L’Image publique

 

Ce que tu voulais n’a jamais été clair

Derrière l’image n’étaient qu’ignorance et peur

Tu te caches derrière cette machine publique

En suivant ce schéma dépassé

 

Image publique

 

Deux façons de voir les choses

Quelqu’un devait m’arrêter

Je ne suis plus le même qu’au début

On ne me traitera plus comme une propriété

 

Image publique

 

Deux façons de voir les choses

Quelqu’un devait m’arrêter

Je ne suis plus le même qu’au début

On ne joue pas au Monopoly

 

Image publique

 

Image publique

Tu as eu ce que tu voulais

L’image publique m’appartient

Elle est ma carte de visite

Ma propre création

L’apothéose

Ma révérence

 

Image publique

Au revoir

 

21:27 Écrit par C'est bon, je poste. dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art contemporain, peinture, paroles de chanson, traduction, basquiat, mode, look |  Facebook |