25/06/2007

Public Image

Envie d’écouter « Public Image » de P.I.L. entendu pendant le film « Basquiat », ce peintre néo-expressionniste au style très original, nerveux, violent et énergique. Et coloré ! J’aime.

Belle énergie en ce début de soirée. A fond les manettes. Play it loud !

 

Original English lyrics / Traduction française

 

Hello, hello, hello (ha, ha, ha)

 

You never listen to a word that I said

You only seen me

For the clothes that I wear

Or did the interest go so much deeper

It must have been

The colour of my hair

 

The Public Image

 

What you wanted was never made clear

Behind the image was ignorance and fear

You hide behind this public machine

Still follow same old scheme

 

Public Image

 

Two sides to every story

Somebody had to stop me

I'm not the same as when I began

I will not be treated as property

 

Public Image

 

Two sides to every story

Somebody had to stop me

I'm not the same as when I began

It’s not a game of monopoly

 

Public image

 

Public image

You got what you wanted

The public image belongs to me

It's my entrance

My own creation

My grand finale

My goodbye

 

Public image

Goodbye

Bonjour, bonjour, bonjour (ha, ha, ha)

 

Tu n’écoutes rien de ce que je dis

Tu ne m’as vu…

Que pour les vêtements que je portais

Ou ton intérêt était-il plus profond ?

Ca a dû être…

La couleur de mes cheveux

 

L’Image publique

 

Ce que tu voulais n’a jamais été clair

Derrière l’image n’étaient qu’ignorance et peur

Tu te caches derrière cette machine publique

En suivant ce schéma dépassé

 

Image publique

 

Deux façons de voir les choses

Quelqu’un devait m’arrêter

Je ne suis plus le même qu’au début

On ne me traitera plus comme une propriété

 

Image publique

 

Deux façons de voir les choses

Quelqu’un devait m’arrêter

Je ne suis plus le même qu’au début

On ne joue pas au Monopoly

 

Image publique

 

Image publique

Tu as eu ce que tu voulais

L’image publique m’appartient

Elle est ma carte de visite

Ma propre création

L’apothéose

Ma révérence

 

Image publique

Au revoir

 

21:27 Écrit par C'est bon, je poste. dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art contemporain, peinture, paroles de chanson, traduction, basquiat, mode, look |  Facebook |

11/02/2007

We live in a beautiful world

Don’t Panic [Coldplay]

Original English lyrics / Traduction française

 

Bones sinking like stones

All that we've fought for

All these places we've grown

All of us are done for

 

And we live in a beautiful world

Yeah we do, yeah we do

We live in a beautiful world

 

Bones sinking like stones

All that we've fought for

All these places we've grown

All of us are done for

 

And we live in a beautiful world

Yeah we do, yeah we do

We live in a beautiful world

 

And we live in a beautiful world

Yeah we do, yeah we do

We live in a beautiful world

 

Oh all that I know

There's nothing here to run from

'Cos yeah, everybody here's got somebody to lean on

Des os qui coulent comme des pierres

Tout ce pourquoi nous avons combattu

Tous ces lieux que nous avons bâtis

Nous sommes tous fait pour ça

 

Et nous vivons dans un monde magnifique

Oh oui, oh ça oui,

Nous vivons dans un monde magnifique

 

Des os qui coulent comme des pierres

Tout ce pourquoi nous avons combattu

Tous ces lieux que nous avons bâtis

Nous sommes tous fait pour ça

 

Et nous vivons dans un monde magnifique

Oh oui, oh ça oui,

Nous vivons dans un monde magnifique

 

Et nous vivons dans un monde magnifique

Oh oui, oh ça oui,

Nous vivons dans un monde magnifique

 

Oh je sais tout ça

Il n’y a rien qui vaille la peine de s’enfuir

Car oui, chacun de nous sait sur qui compter

19:45 Écrit par C'est bon, je poste. dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : paroles de chanson, traduction, coldplay |  Facebook |

28/01/2007

Beware of Darkness [Georges Harrison - 1970]

Original English lyrics / Traduction française

 

Watch out now, take care

Beware of falling swingers (1)

Dropping all around you

The pain that often mingles (2)

In your fingertips

Beware of darkness

 

Watch out now, take care

Beware of the thoughts that linger

Winding up inside your head (3)

The hopelessness around you

In the dead of night

 

Beware of sadness

It can hit you

It can hurt you

Make you sore and what is more

That is not what you are here for (4)

 

Watch out now, take care

Beware of soft shoe shufflers (5)

Dancing down the sidewalks

As each unconscious sufferer

Wanders aimlessly

Beware of Maya (6)

 

Watch out now, take care

Beware of greedy leaders (7)

They take you where you should not go

While weeping Atlas cedars (8)

They just want to grow, grow and grow

Beware of darkness (beware of darkness)

Fais attention, prends garde

Méfie-toi des danseurs qui tombent (1)

Qui tombent autour de toi

La peine qui se mélange souvent (2)

Au bout de tes doigts

Méfie-toi de l'obscurité

   

Fais attention, prends garde

Méfie-toi des pensées tenaces

Qui te reviennent sans cesse en tête (3)

Le désespoir autour de toi

Au coeur de la nuit

 

Méfie-toi de la tristesse

Elle peut te toucher

Elle peut te blesser

Te faire mal, et même plus

Et ce n'est pas pour ça que tu es là (4)

 

Fais attention, prends garde

Méfie-toi des glandeurs (5)

Qui dansent sur les trottoirs

Comme chaque victime insouciante

Qui erre sans but

Méfie-toi de la Mâyâ (6)

 

Fais attention, prends garde

Méfie-toi des marchands de bonheur (7)

Ils t'emmènent là où tu ne devrais pas aller

Pendant que les cèdres pleureurs de l'Atlas (8)

Veulent seulement croître, croître et encore croître

Méfie-toi de l'obscurité (Méfie-toi de l'obscurité)

 

(1)   falling swingers peut aussi parler de personnes à la mode, « In », ceux qui essaient tout, sans avoir peur de la nouveauté. Dropping all around you indique qu’il s’agit plutôt de danseurs qui tombent réellement.

(2)   The pain that often mingles in your fingertips est difficile à comprendre, malgré le contexte. Cela pourrait dire les différentes / mauvaises sensations qui se mélangent, la peine palpable, que l’on peut presque toucher, à la limite de ce qui est autour de nous. in your fingertips indique plutôt que c’est ce que l’on ressent dans les doigts.

(3)   Winding up exprime une tension en augmentation, comme un ressort que l’on bande, jusqu’à l’éclatement. Les pensées tenaces qui s’amoncellent et nous font péter les plombs.

(4)   On n’est pas là, sur terre, pour souffrir, se laisser blesser.

(5)   soft shoes shufflers au sens littéral signifie des personnes qui dansent vraiment très bien mais dans ce contexte, cela parle d’une jeunesse, de glandeurs et faux-culs qui vous amadouent, sont gentils avec vous dans le but de vous voler ou vous tromper, des gens qui sous des apparences sympathiques vous veulent en réalité du mal.

(6)   The Maya / La Mâya : plus positivement que l'usage ne nous le laisse supposer, Mâyâ signifie magie, donc tout autant tromperie que créativité. Dans la philosophie spéculative védique [Ensemble des croyances et des comportements rituels qui se sont développés en Inde], la Mâyâ est l'illusion d'un monde physique que notre conscience considère comme la réalité.

(7)   greedy leaders ou marchands de bonheur, guides avides, qui en ce début des années 70, promettaient monts et merveilles à une jeunesse (soft shoes shufflers) avide de changer de vie à n'importe quel prix.

(8)   weeping Atlas cedars. Il existe une variété de cèdres pleureurs, à l’instar des saules. Une des variétés d’ornement les plus connues est le « cèdre bleu », Cedrus atlantica 'Glauca', qui existe aussi en forme d'arbre pleureur, Cedrus atlantica 'Glauca pendula'.

 

19:06 Écrit par C'est bon, je poste. dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : musique, paroles de chanson, georges harrison, traduction |  Facebook |

15/09/2006

Munich [Editors]

 

Original lyrics and / et traduction française

 

I'm so glad I've found this

I'm so glad I did

I'm so glad I've found this

I'm so glad I did

 

People are fragile things, you should know by now

Be careful what you put them through

People are fragile things, you should know by now

You'll speak when you're spoken to

 

It breaks when you don't force it

It breaks when you don't try

It breaks if you don't force it

It breaks if you don't try

 

People are fragile things, you should know by now

Be careful what you put them through

People are fragile things, you should know by now

You'll speak when you're spoken to

 

With one hand you calm me

With one hand I'm still

With one hand you calm me

With one hand I'm still

 

People are fragile things, you should know by now

Be careful what you put them through

People are fragile things, you should know by now

You'll speak when you're spoken to

 

Ahh...

 

You'll speak when you're spoken to

You'll speak when you're spoken to

He'll speak when he's spoken to

She'll speak when she's spoken to

Je suis si heureux de l’avoir découvert (par hasard)

Je suis si heureux de l’avoir trouvé

Je suis si heureux de l’avoir découvert

Je suis si heureux de l’avoir trouvé

 

Les gens sont fragiles, vous devriez enfin le savoir

Faites attention à ce que vous leur faites subir

Les gens sont fragiles, vous devriez enfin le savoir

Vous ne parlerez que quand on vous adressera la parole

 

Ca casse quand vous ne le forcez pas

Ca casse quand vous n'essayez pas

Ca casse si vous ne le forcez pas

Ca casse si vous n'essayez pas

 

Les gens sont fragiles, vous devriez enfin le savoir

Faites attention à ce que vous leur faites subir

Les gens sont fragiles, vous devriez enfin le savoir

Vous ne parlerez que quand on vous adressera la parole

 

D’une main vous me calmez

D’une main je suis tranquille

D’une main vous me calmez

D’une main je suis tranquille

 

Les gens sont fragiles, vous devriez enfin le savoir

Faites attention à ce que vous leur faites subir

Les gens sont fragiles, vous devriez enfin le savoir

Vous ne parlerez que quand on vous adressera la parole

 

Ahh...

 

Vous ne parlerez que quand on vous adressera la parole

Vous ne parlerez que quand on vous adressera la parole

Il ne parlera que quand on lui adressera la parole

Elle ne parlera que quand on lui adressera la parole

 

 

22:00 Écrit par C'est bon, je poste. dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : munich, editors, paroles de chanson, traduction |  Facebook |