21/12/2007

L’emmerdeur

L'emmerdeur - Francis Veber - Daniel HanssensVu ce soir.

 

L’emmerdeur, le film : oui !

L’emmerdeur, la pièce, bof.

Il faut reconnaître que les deux comédiens principaux jouent bien. Un paquet de dialogues bien rendus, sans temps mort ; Ca va et ça vient dans tous les sens. Pour les autres, c’est plus délicats : dialogue hésitants, récités ou trop grimaçants ; peu crédibles.

Les deux chambres sont séparées par un mur virtuel. L’idée est simple mais bonne. Les fenêtres donnent sur un décor qui repousse les limites de la scène.

Le problème est que pour accrocher le public, la mise en scène glisse dangereusement vers le vaudeville. Là où le film était léger et profond, la pièce contient lourdeurs et tape-à-l’œil. Un exemple parmi d’autres : les deux têtes d’affiche se chevauchent à plusieurs reprises, histoire de bien enfoncer le clou des situations ambiguës. Le public semble se régaler ; moi, je ris nerveusement.

Enfin, il y a la salle. Le Wolubilis n’a aucune âme. Perdue en bordure de ville, ce complexe archi-moderne a tout à envier à l’ambiance feutrée des vielles salles de théâtre en centre-ville. Les murs de la salle sont blancs, histoire d’ajouter un peu de froideur à l’ensemble.

Je n’en garderai pas un souvenir puissant, c’est sûr. Je recherche un peu plus de profondeur lorsque je me déplace au théâtre.

 

23:00 Écrit par C'est bon, je poste. dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brel, comedie, francois pignon, veber, ventura, daniel hanssens |  Facebook |